Estonie

Vendredi 24 Mai

Nous rentrons donc en Estonie, toujours avec le soleil! On se dirige vers la côte, et on fait une halte à Parnü. Attention, en Estonie, on aime les doubles lettres et les ¨! Pas facile de s'y retrouver! Tallinn, Saaremaa, Kaali, et on a pas fini!
Parnü est une ville balnéaire sans grand charme et on en a vite fait le tour! D'autant plus qu'ici ce n'est pas la pleine saison, et on verra aussi par la suite que tout n'est pas encore ouvert!

On galère ensuite pour se trouver un bivouac correct, car pas beaucoup de parkings, et surtout des pseudo-campings de partout. Résultat, avec la fatigue, on se retrouve à payer 10 euros pour une nuit dans un "camping" qui n'a même pas de douche...
Bon Yannick a quand même pu s'essayer à la pêche, et nous préparer un petit barbecue!

Samedi 25 Mai

On prend la décision ce matin d'aller visiter l'île de Saaremaa, un des endroits bien touristiques du pays! On prend un peu peur pour le monde, en ce week end de fin mai. Bon finalement quand on arrive au terminal du ferry, pas de souci, il n'y a pas grand monde!

En fait ce sont deux iles que l'on va visiter: Muhu et Saaremaa. Muhu est très petite et reliée par une digue à Saaremaa.
Il n'y a pas beaucoup de villages mais des maisons plus ou moins isolées. Et on a de la chance, à l'office du tourisme on a récupéré pas mal de dépliants, et ça nous permet de ne pas rater les principales attractions de l'île...
En commençant par les falaises au nord de l'île de Muhu.

Puis la citadelle des chevaliers teutoniques à Oressare. Un endroit splendide et plein de mystère!

Et les moulins d'Angla... ses superbes chevaux... et son meunier fort sympathique!

Et pour finir la journée en beauté, les falaises de Panga.

C'est d'ailleurs ici que nous passons la nuit. Et bien mal nous en a pris car à 5 h du matin, une voiture avec musique à fond se gare à côté de nous. En descend 4 jeunes hommes passablement alcoolisés (le 5eme n'a pas pu sortir ). Et bizarrement, ils ont bien compris notre carte affichée sur Jason, et leur seul souhait à cet instant présent était de nous parler...
Quand Yannick est sorti, ils se sont presque excusés de nous avoir dérangés et sont partis rapidement... Bon, avec les litres de vodka qu'ils devaient avoir bu, ils n'avaient plus vraiment la notion du temps... ;)

Dimanche 26 Mai

On continue notre balade sur Saaremaa, et on s'arrête voir les sources d'Odalätsi. au milieu du ruisseau, on voit l'eau arriver et faire des bulles à travers le sable. Assez surprenant!

Puis on continue vers la seule grande ville de l'île: Kuressaare. 20 000 habitants!
Mais bon comme d'habitude quand on visite une ville (ça commence à devenir énervant!) on se prend la pluie et la balade sera quelque peu écourtée! On a quand même vu le château avec vue sur la mer s'il vous plait!

A 10 kilomètres au nord de la ville, se trouve le cratère de météorite le plus récent. Il est tombé il y a 3000 ans environ, et devait peser entre 20 et 40 tonnes. Le trou de l'impact mesure 110 mètres de diamètre pour 22 m de profondeur! Aux alentours, on trouve d'autres impacts plus petits, dûs à l'éclatement de la météorite lors de sa traversée de l'atmosphère.
A l'âge de fer, le petit lac formé par le cratère était lieu de sacrifices, et de vénération. Les traces d'un mur dont encore visibles.

On ne va pas plus loin pour aujourd'hui. On reste sur le parking pour y passer une excellente nuit! D'autant plus qu'on a une bonne connection wifi, alors on en profite!

Lundi 27 Mai

Sur l'île de Saaremaa, on trouve de nombreux vestiges des ordres teutoniques. Cet ordre de moines religieux, appelés teutons par allemands, a été fondé à Jerusalem pour protéger les pèlerins lors des croisades. Mais ils se sont aussi chargés d'administrer des domaines, amasser les richesses, et mener des croisades contre les peuples de la Baltique qu'ils se sont chargés d'évangéliser. Je vous laisse deviner comment ils s'y prenaient!

D'ailleurs sur l'île, après une révolte des habitants, la répression fut terrible. On trouve donc ici des vestiges comme je vous le disais, dont la forteresse vue plus haut, ainsi que cette église aux allures de donjon... Surprenant!

Voici quelques curiosités en vrac de notre fin de parcours sur les îles de Saaremaa et Muhu!

On prend la direction de Tallinn à présent. On enchaine les kilomètres et on suit les conseils des dépliants touristiques pris précédemment!
On s'arrête à Padise. Et c'est une excellente surprise!
Il s'agit du seul monastère fortifié des pays baltes. Mais il n'a pas servi bien longtemps! Le pays a été évangélisé vers 1300, la construction date environ de ces dates. Au XVeme siècle, après déjà plusieurs destructions, le monastère devient résidence car la plupart des religieux deviennent protestants. Ce qui est toujours le cas en Estonie!
Seule 20% de la population se déclare croyante (après des années de communisme rien d'étonnant). Et sur ces croyants, 55% de protestants, 40 % d'orthodoxes et le reste pour les catholiques et autres.

Un peu plus loin se trouvent les chutes de Keila-Joa. Au printemps cela doit être un peu plus impressionnant...

Le soir on essaie de se trouver un bivouac pas loin de la capitale. On déniche un parking après une zone de résidence.. Bon super mauvais plan, et c'est le premier, on est obligés de partir vers minuit...
Pas que l'on se soit fait virer, mais c'est le squat pour pas mal de jeunes qui viennent avec des énormes BMW musique à fond (tellement de basses que Jason en tremblait!) et on suppose alcool et drogue (on est pas allés vérifier!).
Résultat: on se retrouve sur un parking au bord de la route! Mais malgré les voitures, ce sera finalement moins bruyant!
Pour l'instant les bivouacs en Estonie ne nous réussissent pas vraiment!

Mardi 28 Mai

Le point positif de notre bivouac raté de la veille, c'est qu'on se trouve à 10 km de Tallinn! Et aujourd'hui on part à la recherche d'un centre pour pièces mécaniques. On a besoin de trouver des filtres à huile et de l'huile pour entretenir Jason!
Et on ne tourne pas tant que ça, il suffit de trouver le coin des concessionnaires automobiles!
On s'installe ensuite au camping et là c'est la corvée lessive! On commençait à plus avoir de place dans notre corbeille! Par contre, payer 28 euros pour un camping qui n'est qu'un parking, ça nous enquiquine beaucoup!
On a bien pesé le pour et le contre avant d'y aller! On avait besoin de lessive et il était assez central (3 km à pied environ). Mais les sanitaires sont en fait les vestiaires d'un gymnase avec des douches collectives sans rideaux bien sûr! La machine à laver dans les toilettes des hommes à côté des pissautoires (remarquez ça c'est pas une si mauvaise chose mouhaha...)! Bon Tallinn est une ville TRES chère on a vite compris!

On vous laisse profiter de la visite de la ville!

Notre impression de la ville est mitigée. C'est une très belle ville moyen-âgeuse, bien préservée malgré les remous de l'histoire estonienne.
Mais on sent bien que le tourisme est leur principale source de revenus! Tout est cher, on retrouve le prix des restaurants en France.
En plus, en moyenne saison, les seuls touristes présents sont ceux qui débarquent avec leurs ferries ou bateaux de croisière par milliers. Résultat, lors de notre balade en fin de journée, personne dans les rues! Tout nous semblait mort, et contrairement aux autres villes, pas d'habitants dans les bars ici (enfin quand on voit les prix on comprend pourquoi!).
Le lendemain, en y retournant en milieu de journée, ce n'était plus la même ville! Bondée! Des groupes de partout, des restaurants pleins, et surtout des vendeurs de rue! Et tout ce petit monde repart vers 17h, les touristes dans leurs navires, et les commerçants chez eux! Quel contraste!
C'est clairement ce qui déçoit ici!
Donc, pour faire comme les touristes qui visitent les pays baltes, notre préférence va pour Riga, capitale lettone!

Mercredi 29 Mai

Nous retournons donc en ville aujourd'hui. On a commandé la veille nos filtres à huile et ils arrivent vers 16 h. On arrive quand même à se dégotter un truc à grignoter pas trop hors de prix! Et dans un troquet moyen-âgeux qui plus est!
Bon on a pris du porridge, mais franchement on a même pas réussi à finir le bol à deux tellement c'était écoeurant!
On a aussi goûté le gâteau à la pâte d'amandes, spécialité de la ville et là pas de problème, excellent!

On fait toutes nos courses et on finit par se poser aux chutes de Jogala-Joa, les plus larges d'Estonie. Bon, encore une fois au printemps parce que là elles nous semblent légèrement ridicules... ;)

On arrive même à se faire un petit barbecue (côtes de porc marinées, super bon!) et à passer une bonne nuit, bien au calme!

Jeudi 30 Mai

Le lendemain, on fait à peine quelques kilomètres que Jason voit rouge! cela faisait quelque temps qu'il nous allumait son voyant d'huile mais jamais longtemps, aujourd'hui ça va plus! La vidange devient urgente! Et c'est ce qu'on fait sur un petit parking... Et plus de voyant rouge! On espère que ça va durer comme ça!
On va ensuite faire une promenade au bord de la mer, dans le parc national de Lahemaa. On profite du soleil! Et on trouve même plein de crevettes! Un peu trop petites pour le barbecue quand même!

Plus loin dans le parc on arrive à l'ancien village de pêcheurs d'Altja. Les maisons ont été reconstituées ici comme à l'origine. Car depuis l'occupation soviétique, les villageois n'étaient plus autorisés à venir sur la plage ni à pêcher. Celle-ci était entourée de barbelés et surveillée par des guardes nuit et jour. Les plages ont toujours été pratiques pour s'enfuir voilà la raison de la paranoïa russe!
Du coup la majorité des habitants ont rejoint la ville. Il ne reste que 21 personnes dans le village.
On se fait la marche de 3km qui traverse le village, la plage et la forêt (infestée de moustiques comme il se doit!)...

Et après au lit! Le parking est calme on y dormira bien!

Vendredi 31 Mai

Ce matin on prend la route de la frontière russe. On a réservé notre passage à la frontière et c'est pour samedi soir, alors on se rapproche doucement! On s'arrête en route à Rakvere, qui possède un beau château fort ainsi qu'une magnifique statue d'auroch.

Et à partir de là plus de photo, car à St Petersburg nous nous sommes fait voler notre sac avec appareil photo, camera et surtout argent!
Donc uniquement du texte et c'est dommage car cette région du bord de mer est assez jolie!
On y a vu des falaises, et le soir un petit bivouac bien sympa auprès du parc de Toila.

Samedi 1er Juin

Le matin nous faisons donc le tour du parc de Toila, où se trouvait avant le palais d'été du président de la république estonienne. Depuis le matin les cars, bus et autres voitures défilaient sur notre parking, et en se baladant dans le parc on tombe sur des centaines de personnes en costume folklorique. On a pas pu assister au concert, on a pas trouvé d'affiches pour donner l'heure et on doit traverser la frontière russe le soir à 21h.
On a quand même pu voir les répétitions des chansons.

Dans l'après midi, on se dirige vers Narva et la frontière mais avant dernière pause à la plage! Ici les villes sont habitées par des russes à 90%. Tout est donc noté en cyrillique ici! Une première approche!

Sur la plage nous nous trouvons à 100 m de la frontière et on a compté jusqu'à 7 bateaux qui gardent l'accès à la Russie! La frontière est faite par une rivière, et tout le long, on voit des miradors. On espère que tout se passera pour le mieux pour la traversée!

Narva est la ville frontière, avec Ivangorod de l'autre côté. Autrefois surnommée "la perle baroque de la baltique", elle a beaucoup souffert de la seconde guerre mondiale et seule la tour-forteresse a été reconstruite. Et juste de l'autre côté se dresse la magnifique forteresse d'Ivangorod.

Je vous mets une photo piquée sur internet, ça vaut le coup d'oeil!

Le soir on se présente au parking d'attente avec 1 heure d'avance. Nous avons réservé notre passage entre 21 et 22h. Finalement nous sommes appelés vers 21h30, on paye une taxe de 3 euros (à quoi ça sert???) et on rejoint la frontière en ville.
Le passage se fera très rapidement, puisqu'une heure et demie plus tard, on est en Russie!
On avait entendu tellement de choses sur le passage frontière qu'on avait peur d'y passer la nuit mais finalement, avec l'aide des douaniers pour remplir les documents, et leur rapidité à fouiller Jason, ça a pas duré!
On fait quelques km, histoire d'éviter les files de camions qui veulent rentrer en Estonie, et on se cale pour la nuit dans un petit village, dans une rue tranquille mais infestée de moustiques!

Bilan de l'Estonie

Nous avons passé plus de temps en Estonie que dans les autres pays baltes. ce n'est pas vraiment un choix, mais on doit réserver pour passer la frontière russe et tout était pris. Nous avons donc du patienter 4 jours après notre réservation effectuée à Tallinn.

les moins:

  • le coût de la vie! surtout à Tallinn! on était content de retrouver l'euro mais pas de payer les mêmes prix qu'en France!
  • les gens alcoolisés qui viennent nous réveiller dans la nuit ou qui squattent...

les plus:

  • saaremaa, qui nous a bien plu!