Pologne

Mardi 30 Avril

La première ville que nous visitons en Pologne est Oswiciem, plus connue sous son nom allemand Auschwitz.
Les camps d'Auschwitz et de Birkenau ont été gardés en l'état depuis la libération par l'armée rouge. Les nazis ont dynamité la majorité du camp d'extermination de Birkenau mais celui d'Auschwitz est resté intact.
C'est un devoir de mémoire plutôt qu'une visite touristique que de venir ici.
La visite nous a pris plusieurs heures. C'est assez éprouvant de visiter certains endroits. Mais ce qui nous a le plus fait mal au coeur, il s'agit vraiment d'une usine de la mort. Tout est organisé, pensé pour ne pas perdre de temps et oserais-je le mot, être rentable?!
Une abomination a eu lieu ici et il s'agit de ne pas l'oublier.

Sur le mémorial on peut lire:
"Que ce lieu où les nazis ont assassiné un million et demi d'hommes, de femmes et d'enfants, en majorité des juifs de divers pays d'Europe, soit à jamais pour l'humanité un cri de désespoir et un avertissement".

Un million et demie de personnes sont mortes à Auschwitz, dont 90% de juifs.

Le soir, pour se remettre on s'offre un bon morceau de saumon. On se trouve un bivouac super, le premier d'une longue série!

Mercredi 1er mai

On se dit, chouette le mois de mai les beaux jours!
Mais finalement après notre petit été tchèque, on retrouve le temps gris et la pluie que l'on avait quitté en Suisse!
On se dirige vers Czetochowa. Il s'agit du 5eme lieu de pélerinage au monde après Varanasi, La Mecque, Lourdes et Rome. Ici se trouve le monastère de Josna Hora, et l'icone de la vierge noire, reine spirituelle de Pologne.
Et on se rend vite compte de la ferveur religieuse des polonais... Les messes ont lieu toutes les heures, ils prient à genoux.
Dans le pays, on a du Jan Pawel II de partout (Jean Paul II pour les néophytes en polonais!)...

A coté de l'icône se trouve de nombreux ex-voto, dont l'écharpe ensanglantée de Jean Paul II lors de l'attentant dont il fut victime en 1981.

Le soir on commence à prendre la route de Krakow. On dort à côté d'un resto magnifique, dans une maison du XVIIeme siècle.

Jeudi 2 Mai

Entre Czetochowa et Krokow (Cracovie), se trouve la route des nids d'aigle. Au Moyen Age, il s'agissait d'un système défensif du pays composé de nombreux châteaux forts perchés sur leurs monticules..
On trouve un château tous les 10 km, voir beaucoup moins!
On vous écrit le nom des châteaux directement sur les photos!

Dans le château (zamek) d'Ogrodzieniec, le plus grand de tous (32000 m²) on trouve un petit musée de a torture. Il a réussi à nous faire faire des cauchemars alors on vous en fait profiter...
regardez bien l'explication pour la scie...

Le soir on se trouve encore un bivouac d'enfer, sur le parking du dernier château. On a encore de la pluie toute la nuit...

Vendredi 3 Mai

Aujourd'hui c'est la fête nationale en Pologne! Ce qui tombe très mal c'est qu'on avait justement prévu d'aller faire des courses... tant pis!

On voit des drapeaux polonais à toutes les fenêtres. Avec 2 jours fériés dans la semaine, les enfants sont en vacances, et les parents aussi!
Par contre il pleut toujours! On se dirige vers le camping qu'on a repéré au nord de Krakow, en espérant que le temps s'améliore...!

Bon finalement après avoir fait toutes les corvées du quotidien, on se décide à aller en ville vers 14h. On a 4 km de marche, le temps est gris mais tout va bien!
Résultat sur la route, pluie et entre deux averses on décide de boire une bière sur le rynek (place du marché et centre de la vieille ville, et ce dans toutes les villes polonaises). On s'achète aussi des spécialités de la ville en forme de bretzels. Certains sont cuisinés comme des fougasses, d'autres juste avec des graines de sésame... On ne se prive pas vu le prix (0.25 euros l'un!).

Le temps ne s'améliore décidément pas et c'est sous des trombes d'eau que nous rejoignons notre camping car...

Samedi 4 Mai

Aujourd'hui nous retournons visiter Krakow. Au programme nos 4 km de marche pour atteindre la ville sans le pluie c'est beaucoup mieux!
La ville était au moyen-âge entourée de remparts. Lorsque qu'ils les ont détruits, aucune construction n'est venue les remplacer, et maintenant les cracoviens peuvent profiter du planty, jardin public qui fait le tour de la ville!
On retourne au rynek, centre de la ville. C'est là que se trouve le coeur de la ville et de la vie cracovienne!
En haut de la tour de la cathédrale, toutes les heures, un trompettiste joue une mélodie et l'arrête nette. Suivant la tradition, lors de la seule destruction de la ville, par les tatars au Moyen Age, le gardien de la cathédrale a prévenu de l'attaque en jouant cet air. Seulement une flèche ennemie l'atteint en pleine gorge, d'où l'interruption de la mélodie! Depuis, 20 musiciens sont nécessaires pour respecter la tradition!

On marche ensuite jusqu'au château wawel. Comme les châteaux tchèques; il s'agit d'un complexe de bâtiments, dont une cathédrale, le château royal.

Dans le sud de la ville, se trouve le quartier de Kazimierz, l'ancien quartier juif. C'est ici que Steven Spielberg a tourné la Liste de Schindler (film qui se déroule dans le ghetto de Cracovie, à voir pour ceux qui ne connaissent pas!).
On trouve ici de nombreuses synagogues, même si comme de partout en Pologne la communauté juive a quasiment disparue...

Le soir, enfin vers 19h (ici on mange à n'importe quelle heure de la journée), on s'offre au bar smek deux bières et deux plats polonais. Le bigos, sorte de choucroute avec différents morceaux de viande, et des escalopes de porc panées. Excellent et copieux, et le tout pour 10 euros, on ne se plaint pas..!
Pour ceux qui sont intéressés on peu vous filer l'adresse du bar, on le recommande!
Le soir on retourne à notre camping, bien fatigués!

Dimanche 5 Mai

Après avoir tourné un peu pour sortir de la ville (mais ça devient une habitude!!!), on arrive à Wiecliezca, où se trouvent les mines de sel. Elles sont en activité depuis le XIIIeme siècle et ont fait la richesse de la ville. Elles couvrent 9 niveaux de galeries. On va en parcourir 3.5 km, seulement 1.5% de leur surface!
On descend quand même à 135 m de profondeur. A l'intérieur, il y a 40 chapelles! C'est tellement exceptionnel qu'elles sont classées à l'Unesco depuis 1978... Et c'est mérité!

Depuis l'age de pierre les hommes exploitent ici les sources d'eau salée. Lorsque celles ci commencent à se tarir, au XIIIeme siècle, les hommes creusent et tombent sur les gisements de sel. Au cours des siècles les galeries deviennent plus profondes, et les mécanismes modernes font leur apparition: les chevaux au cours du XVeme siècle, puis les rails au XIX eme siècle, enfin l'électricité au XXeme siècle. De nos jours la mine est toujours en activité...

Les plus grands dangers pour les mineurs étaient les effrondrements (d'où les charpentes de bois qui soutiennent la roche de sel), l'eau (il faut l'évacuer éviter les infiltrations) et les coups de grisou (et là comme ailleurs, des "pénitents" brûlaient les gaz au péril de leur vie).

On trouve donc aussi de magnifiques chapelles et sculptures, taillées par les mineurs lors de leur temps libre...
Tout le mobilier et les tableaux sont réalisés en sel. De véritables oeuvres d'art!
Mais même les grottes charpentées sont des chefs d'oeuvre de prouesses techniques!

Après cette visite fort intéressante et bien harassante, on trouve un petit bivouac sur le parking d'un château renaissance, à Debno.
Encore un superbe bivouac!

Lundi 6 Mai

Nous nous rendons à Tarnow. La ville a, comme Krakow, échappée à la destruction lors de la seconde guerre mondiale.
Ici la population était à 60% composée de juifs en 1940. Il n'y a plus de communauté importante de nos jours. C'est le "boucher de Cracovie", Amon Göth (pour ceux qui ont vu la liste de Schindler), qui a été chargé de liquider le ghetto et il y a plutôt bien réussi si on peut dire...
La ville est charmante en tout cas.
On trouve ici aussi la communauté de roms la plus importante en Pologne et eux aussi ont beaucoup souffert de la seconde guerre mondiale.

A quelques kilomètres de Tarnow, se trouve le village de Zalipie.
Au XIX eme siècle, pour enlever le noir de la fumée qui salissaient les murs, les femmes du village se sont mises à peindre des motifs floraux. Puis, la rivalité aidant, les motifs peints se sont déplacés sur les facades, les puits, et tout ce qui peut se peindre!
Il existe un concours depuis les années 1920. Le village est assez étendu mais on voit de jolis façades et de très beaux motifs. Chaque année début mai, elles recouvrent les murs de chaux et recommencent pour le concours!
On ressent ici la Pologne bien typique comme on peut l'imaginer de France! Très joli!

Dans la région on trouve aussi de nombreuses églises en bois. Dans les villages les maisons sont aussi de plus en plus construites en bois.

Dans la région on trouve aussi pas mal d'églises en bois. Le soir on se pose sur le parking d'une église (en dur celle là) et on a droit à la messe en direct puisqu'ici le curé a un micro et on peut l'entendre à l'extérieur... Petit rappel: nous sommes lundi soir et l'église est bondée... C'est le pays le plus religieux que l'on ait jamais vus!
Et quand ils sont sortis (à un moment donné pendant la messe ils font le tour de l'église et restent dehors un moment pour prier, vu plusieurs fois!), on s'est rendus compte qu'il y avait une vingtaine d'enfants tout de blanc vêtus... Une première communion? On en déduit cela même si on trouve ça surprenant de faire ça un lundi soir...
La messe en tout cas était déjà commencé lorsque nous sommes arrivés et elle a dû terminer 1h30 plus tard!

Mardi 7 Mai

Le lendemain, lorsqu'on se réveille (certes pas très tôt), on se retrouve avec 4 énormes tas de sable derrière le camion... Bon on avait bien entendu des camions arrivaient mais on se doutait pas qu'on les gênait! Comme quoi y'en a qui bossent encore... ;)

On se dirige ensuite vers Sandomierz. Une jolie ville mais vraiment très calme...! Un peu déçus par la visite...

Le reste de la journée pas vraiment de visite intéressante. Une route au milieu de la fôret qui nous emmène vers l'Est de la Pologne! Le soir, on s'offre un petit barbecue, pour bien terminer la journée! On s'est offert quelques jours plus tôt un petit barbecue (5 euros on pouvait pas se priver!) chez Leroy Merlin... Ici c'est le paradis pour les marques françaises! Carrefour, Castorama, Orange, Peugeot, Veolia, et tant d'autres...

Mercredi 8 Mai

Pas de jour férié en Pologne!
Par contre jour férir pour notre appareil photo qui a bien bugué et nous a effacé toutes les photos... Grrr...
Sinon on a visité Zamosc, ville au look italien en plein milieu de la campagne polonaise! On a beaucoup aimé! Elle est classée à l'Unesco, même si rien ici ne semble fait pour les touristes...
On a mangé ici à la pizzeria pour 7.5 euros pour deux avec deux bières...
On continue le soir la route vers le Nord cette fois. On longe la frontière biélorusse, et les maisons commencent à changer... De plus en plus de bois pour les constructions! Mais aussi de plus en plus d'églises orthodoxes, facilement reconnaissables à leur bulbes!
Le soir, on se trouve encore un bivouac génial dans la forêt... Petit bémol: ici les forêts ressemblent plutôt à des marécages alors on a énormément de moustiques... !

Jeudi 9 Mai

Encore une journée pour tracer la route! Rien d'exceptionnel hormis le soir, un bivouac à Grabark, sur le Swieta Gora (le mont aux Saints). Il s'agit d'une colline sacrée pour les orthodoxes où se trouve une église et des milliers de croix de toutes tailles.
En arrivant le soir, le pope et les nonnes chantent la messe (puisqu'il s'agit ici vraiment de la chanter). Un moment magnifique...
Pour les polonais pourtant si catholiques, l'Ascension n'est pas un jour férié. Mais le soir devant chaque croix (qu'on trouve à chaque croisement, ou rue, ou presque même maison!), des autels sont tendus et les gens se retrouvent pour prier... Leur piété est vraiment impressionnante!
(toujours pas de photo pour cause de plantage de la carte sd!)

Vendredi 10 Mai

Nous voilà à la frontière biélorusse, dans le parc naturel de Bialowieza. On en profite pour visiter la réserve des bisons et autres animaux de la forêt polonaise (impossible à voir sinon!).

On prend les routes (ou plutôt pistes) de la forêt et ici aussi les panneaux sont sympas! Bon on a bien cherché mais sur les 900 bisons qui vivent en liberté à Bialowieza, on en a vus aucun!
Une précision sur la forêt de Bialowieza: il s'agit de la seule forêt primaire d'Europe. Certaines parties n'ont jamais été travaillées par l'homme et sont donc accessibles uniquement en compagnie de guides.
Elle s'étale sur plusieurs dizaines de km ² à travers les territoires polonais et biélorusses...

En fin de journée on s'arrête dans un petit village pour visiter l'une des deux mosquées tatares de la Pologne. Elle est en bois et date du XVIIeme siècle.
Les tatars sont originaires de Mongolie, arrivés en Crimée puis installés en Pologne depuis le XIIIeme siècle. Ils sont complètement assimilés et non jamais été discréminés ici (ils étaient de bons guerriers, ce qui peut aider des rois en détresse.. ).
Ils ont gardé de leur culture leur religion (musulmane donc), les noms ont été polonisés (excusez le mot je ne sais pas comment on peut dire!). Sur leurs passeports figurent toujours leurs deux prénoms, en arabe et en polonais. Par exemple, Youssouf et Joseph, Mustapha et Stefan...
Il reste 3000 tatars en Pologne.
Le tatar le plus célèbre est Charles Bronson, d'origine lituanienne!
L'explication avec notre guide fut passionnante et très complète sur l'histoire de ce peuple!

Le soir, on se gare à côté du cimetière musulman de Bohoniki. Encore un bivouac très calme! Demain nous changeons de pays, direction la Lituanie, et premier pays de l'ex URSS!

Bilan de la Pologne

Nous avons passé 12 jours en Pologne. Nous avons visité le Sud et surtout la région de Cracovie, qui est très riche!

Les moins:

  • les gens sui soufflent quand on les aborde en anglais! bon après finalement ils sont sympathiques mais le premier contact est toujours difficile! d'ailleurs ici les gens regardent bien Jason mais n'osent pas nous aborder directement!
  • l'état des routes... ce ne sont pas des nids de poules, mais des nids de cigognes ici sur les routes! d'ailleurs entre les bosses les creux et les pistes, on s'entraine pour la Mongolie! et on teste nos placards qui s'ouvrent les uns après les autres!

Les plus:

  • le prix très abordable des restaurants! de mieux en mieux!
  • la diversité du pays entre culture juive, catholique, la nature, il y a de quoi faire et de quoi voir ici! La région de Cracovie qui est très riche en visites!
  • les bivouacs très simples et toujours magnifiques! On ne dérange personne ici, on se gare où l'on veut, on n'a jamais eu de problèmes avec notre voisinage d'un soir... !