République tchèque

Dimanche 21 Avril

Après avoir tourné un peu à Linz pour échapper au marathon, nous avons 60 km pour passer la frontière.
L'avantage c'est que maintenant il n'y a plus de frontière! On ne s'arrête même pas!
A midi nous sommes à Cesky Krumlov. La ville est classée au patrimoine mondial de l'Unesco.
C'est une ville Renaissance, très charmante et très touristique!

On se rend vite compte que les prix ici sont quand même bien plus bas que chez les voisins allemands ou autrichiens!
On en profite donc pour manger au restaurant. Un plat de carpe et pommes de terre pour Eugénie + la spécialité de la Bohème porc fumé avec choucroute et boule de pâte (excusez la description mais c'est vraiment ça!) pour Yannick + 2 boissons = 13euros.
En plus très bon!

On va ensuite se promener dans le parc naturel de la Sumava. On trouve des forêts, des rivières, beaucoup d'eau. Et un canal qui servait à acheminer les troncs d'arbre de la région jusqu'à Vienne. Il date de la fin du 18eme siècle. A cet endroit il passe même dans un tunnel!

L'occasion de se faire une petite balade en le longeant jusqu'à la chapelle Ste Katerine. L'air est frais mais c'est bien agréable!

Le soir notre bivouac ce fera sur le parking de Jeleni Vrchy, après un route sans issue de quelques kilomètres, donc sans aucun bruit!
Et vous nous direz au vu de la photo, encore de la neige! On commence à moins en voir, on s'éloigne des montagnes! On a hâte de trouver le soleil et la chaleur du mois de Mai!

Lundi 22 Avril

Nous continuons notre visite du parc de la Sumava. Cette région est celle des Sudètes (pour ceux qui s'intéressent à l'histoire...!).
Nous allons marcher un peu sur le sentier du Chalupska slat, au Nord du parc.
Ici c'est un terrain marécageux, et la passerelle n'est pas là pour rien. On peut trouver jusqu'à 7 m de tourbe!

Holasovice est classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Dans ce village quasiment toutes les fermes datent du 18-19eme siècle. Ca fait tout propre et bien entretenu.
Dans chaque village, on voit des étangs. On comprend pourquoi la carpe est la spécialité tchèque!
On en profite pour visiter le musée de la vie rurale. Rien de bien différent de chez nous en fait pour les outils!

Avant de trouver un coin pour dormir, on tombe sur une cigogne isolée dans un champ. Serait-ce la première de l'été?

Notre bivouac du soir sera comme le premier, idéal! Sur une petite route de village, au bord de l'étang!
Seul truc un peu glauque: le nombre de poissons morts sur les rives... Ca donne pas bien envie de pêcher ça!

Mardi 23 Avril

Ce matin, nous visitons Trabon, à quelques kilomètres de notre bivouac.
Il s'agit d'une petite ville Renaissance bien protégée derrière ses remparts...

On continue dans la série ville Renaissance avec Jindrichuv Hradec.
La place de cette ville est un peu différente des autres, de forme irrégulière.
La ville a aussi conservé le château moyen-âgeux joliment transformé à la Renaissance par des artistes italiens.

Et la dernière de la série! Tabor!
L'hôtel de ville et l'église sont plus dans le style gothique ici... La ville est toujours dans des remparts mais plus grande que les deux précédentes. Les ruelles sont aussi plus étroites et moins bien restaurées.
C'est aussi la ville des jolies portes!

Le soir le bivouac se fera à 30 km de Prague, dans un petit village du nom de Ceskonice, sur le parking du stade...

Mercredi 24 Avril

Nous avons une adresse de camping à Prague, et nous voulons y arriver assez tôt pour aller se balader en ville. C'était sans compter sur la circulation et le manque de signalisation claire pour nous!
2 heures plus tard, et beaucoup de demi-tours, on trouve enfin le camping du Yacht club sur une île au milieu de la Vltava. Il est idéalement situé. Nous n'avons qu'une navette bateau pour traverser sur l'une ou l'autre rive et on est à 25 minutes à pied du centre ville (il y a aussi un tram mais on aime bien marcher!).
A cette période de l'année il n'y a pas grand monde au camping. Ce n'est pas la même chose en ville!
Un mercredi du mois d'Avril la foule de touristes est déjà nombreuse à se presser sur le pont Charles!

Nous visitons le musée juif.
A la Renaissance, Prague abritait la plus grande communauté juive d'Europe. Après la promulgation de lois en faveur des juifs, le ghetto d'origine a été rasé à la fin du XIX eme siècle.
On peut voir ici la synagogue vieille-nouvelle, la plus ancienne d'Europe. Elle doit son nom original au fait qu'à sa construction elle remplacait la vieille. Mais au XVIeme siècle on construisit une "nouvelle" synagogue. Elle prit alors le nom de "vieille nouvelle".

La synagogue Pinkas abrite un mémorial pour les juifs tchèques déportés pendant la Seconde guerre mondiale. Sur les 90 000 juifs qui vivaient en République Tchèque en 1940, peu ont réussi à fuir. Il y a 77 297 noms inscrits ici.
Il y a aussi des dessins d'enfant juifs qui se trouvaient à Terezin avant d'être déportés à Auschwitz.
Pendant la Seconde guerre mondiale, tous les employés du musée ont été déportés. Malgrè cela, il y avait encore des expositions secrètes et la population s'est mobilisée pour sauver les objets précieux de la destruction.
Plus tard, en 1968, ce sont les russes qui détruisent le mémorial et font tourner le musée au ralenti. Ce n'est qu'à la chute du bloc communiste qu'il se développe à nouveau.

On a appris pas mal de choses ici sur les coutumes et le culte juif. Un musée passionnant!

A la fin de la visite, on peut admirer le cimetière juif. La ville ne leur avait allouée que ce petit terrain. Les pierres tombales ainsi que les morts se sont donc entassés ici de 1439 à 1787.
On compte environ 12000 pierres tombales (certaines célèbres) pour 100 000 sépultures estimées!

En fin de journée on décide de renter pour le camping par le fameux pont Charles. La plupart des touristes viennent pour lui, et ça se voit!
Il est bordé de belles statues de saints (manque un brin de nettoyage selon nous...).

Nous profitons du wifi du camping pour tchatcher un peu avec la famille... On ne s'est jamais couché aussi tard depuis notre départ: 22h!

Jeudi 25 Avril

Après une nuit calme (on avait un peu peur vu le nombre de sirènes de police et ambulance que l'on entend la journée ici!), on se lève tôt et on profite d'un peu de la fraîcheur matinale pour aller visiter le château de Prague.

On trouve au centre de la 2eme cour la cathédrale St Vitus (Guy en français). Elle date du 13eme siècle mais les vitraux sont plus récents, très art nouveau. Ils sont magnifiques!

La vue depuis le château est saisissante!
On a aussi vue la vieille cathédrale, qui sert de mausolée à la première dynastie des rois de Bohème.
Dans le château se trouve aussi la ruelle d'or, appelée ainsi parce qu'à l'origine elle accueillait les archers et les batteurs d'or du roi. Plus tard, Franz Kafka, célèbre écrivain tchèque y a puisé son inspiration.
A l'extrémité de la ruelle on trouve la tour sui servait de prison depuis Moyen-Age. On y voit encore les instruments de torture. Ca fait froid dans le dos!

En fin d'après midi, nous partons de Prague en direction de la campagne pour se trouver un petit bivouac tranquille. Et on le trouvera près du cimetière de Trbory Stepanov!
On voit quand même des gens poser des fleurs sur les tombes jusqu'à la nuit. Le cimetière est rempli de fleurs coupées, on ne sait pas si c'est habituel un tel entretien ou si c'est pour le printemps...?

Vendredi 26 Avril

Aujourd'hui nous avons prévu de faire plus de km que les jours précédents! On se dirige vers la Moravie, région à l'Est de la République tchèque. Notre première étape se fera à Zdar Na Savazou, où le monastère et l'église de pélerinage de St Jean Népomucène sont classées au patrimoine mondial de l'Unesco.

Ici, c'est beaucoup moins touristique que Prague et tout ouvre seulement en Mai. L'église est en pur style gothique- baroque, elle date du XVIIeme sicèle.

Le monastère, construit au XIIIeme siècle fut, quant à lui, un des plus importants de République tchèque. Il a été largement remanié au XVIIIeme sicèle dans un style baroque, après un incendie qui l'avait en grande partie détruit.

Nous continuons notre chemin par des petites routes. Voici un paysage assez typique de la République tchèque: champs assez grands, fôrets, et beaucoup d'autels, ou de crucifix le long des routes et chemins...

En fin de journée nous arrivons à Trebic. Trois de ces monuments sont classés au patrimoine de l'Unesco: le cimetière juif, la synagogue ainsi que la basilique St Procopus.
Evidemment à 17h, tout est fermé. Dans la ville on trouve un sentier "unesco" très bien indiqué qui fait le tour des curiosités... Comme la ville nous plait assez, on décide d'y revenir le lendemain pour visiter!
On se trouve un petit bivouac tranquille dans un village à côté, Okrasovice.

Samedi 27 Avril

Ce matin nous retournons donc à Trebic. On peut cette fois visiter l'ancien ghetto. C'est un des rares en Europe a avoir gardé sa forme originelle. 300 personnes vivaient encore ici avant la Seconde guerre mondiale. Personne n'est revenu.
Pourtant Trebic avait elle aussi une importante communauté juive jusqu'au début du XXeme siècle.
L'une des deux synagogues a été reconvertie pour le culte hussite (protestants tchèques). Les maisons ont été investis par les chrétiens pauvres lorsque les juifs sont partis.

Ensuite, on s'arrête au monastère de Rajhrad. Un énorme monastère baroque au milieu de la campagne...

Et le soir, on se perd au milieu de la plaine d'Austerlitz! A force de tour et détour on arrive quand même à trouver le mémorial de la paix à côté de Prace. Le soir, les visites se poursuivent jusqu'à tard! Mais la nuit sera finalement calme...

Dimanche 28 Avril

On a parlé d'Austerlitz, mais c'est bien du lieu de la fameuse bataille dont on parle!
Ici, on parle de la bataille des 3 empereurs: Napoléon, le tsar de Russie Alexandre et l'empereur austro-hongrois Joseph.
Au mémorial on trouve un petit musée multimédia très intéressant sur le déroulement de la bataille et le génie militaire napoléonien!
Le mémorial a été inauguré en 1911 par les trois puissances, en souvenir de la paix. résultat 3 ans plus tard...
Dans les champs aux alentours, on trouve encore des boutons, des munitions de l'époque. 15 000 morts estimés pour environ 150 000 combattants. de nombreux infirmes et blessés aussi, plus une épidémie de typhus... Un vrai bonheur de se trouver là le 2 décembre 1805!

En fin de journée on passe à Zlin. Une ville jumelée avec Romans sur Isère, et qui a abrité le siège de l'entreprise Bata. Elle fut la plus grosse fabrique de chaussures au monde dans les années 30.
La ville a été complètement modelée par Thomas Bata, pour le confort de ses ouvriers. Elle n'a donc rien de spécial.
Si ce n'est qu'au moment de repartir, on tombe sur 2 gars qui après avoir vus Jason, veulent nous offrir une bière.. Et c'est parti! Mais finalement ce ne sera pas une mais deux bières, plus deux slivovice (eaux de vie de prune), qui m'avaient déjà laissé des souvenirs lors de mon premier passage dans la ville il y a dix ans!

Thanks to Pavel and Peter for this great moment in Zlin! It was a pleasure to meet you!

Le soir après seulement quelques kilomètres on se trouve un bivouac d'enfer... Ce soir là on a pas trop trainé pour aller se coucher... ;)

Lundi 29 Avril

On passe notre dernière journée en République tchèque. Et sur la route nous croisons la région des valaques, avec les maisons en bois. cela faisait longtemps que nous n'en avions pas vus...

On fait une halte à Stramberk, village aux influences médiavales et baroques bien sûr!

Il y a aussi une grotte où a été retrouvés des ossements d'enfant néandertalien.

Le soir, on dépense nos dernières couronnes tchèques en s'offrant une pizza et des bières et pour une fois on va tourner un moment pour trouver un bivouac un peu correct... Il faut dire que les frontières sont très souvent vilaines et nous ne sommes qu'à 5 km de la Pologne...

Bilan

Nous avons passé 9 jours en République tchèque.
Après la première heure de route dans le pays nous étions rassurés, c'est vraiment un chouette pays!

Les moins:

  • les trous sur la route, pas toujours facile de les éviter!
  • le prix du gasoil 1.36 euros le litre c'est pas donné!

Les plus:

  • le prix au resto! 30 euros pour deux menus de spécialité tchèque au resto à Prague avec vue sur le pont Charles, imbattable!
  • les villes, très agréables et très belles!
  • Prague surtout! Un peu de monde mais une vraie perle cette ville!
  • les gens et en pensant particulièrement aux habitants de Zlin! On a souvent été abordé pour nous demander quel véhicule, et nous féliciter...